Soutenons les tenanciers de discothèques

7 Oct 2020

Lors du débat sur le Projet de loi « prorogation d’état d’urgence sanitaire » je tenais à défendre nos 1600 discothèques et leurs 35 000 salariés dans toute la France lourdement impactés depuis 7 mois avec la crise sanitaire. Alors que l’état d’urgence sanitaire a pris fin le 10 juillet dernier, ces établissements sont toujours fermés.

Dans la mesure où ils ont démontré leurs capacités de mettre en place le même protocole sanitaire, au même niveau d’exigences que les restaurants, bars, salles de cinéma et de spectacles, il n’est plus justifiable de maintenir cette disposition avec une restriction qui perdure et qui constitue une violation de nombreuses libertés pour ce secteur. Il est important de rappeler qu’ils n’ont pas bénéficié depuis 7 mois d’un vrai et solide soutien de notre gouvernement et que la formule du « quoi qu’il en coûte » ne les concerne visiblement pas. Désormais 300 établissements ont déposé leur bilan, et donc il est urgent de leur apporter un soutien financier solide et des solutions à court et long termes. Voici mon amendement dans ce sens et mon intervention lors du débat dans l’hémicycle ce jeudi 1 octobre.

D’autres actualités

Bouclier tarifaire.

Bouclier tarifaire.

En pleine période de grand froid , le gouvernement va supprimer le bouclier tarifaire sur les prix de l’électricité et ré-augmenter les taxes. Une hausse des prix de 10 % annoncée pour février. Les prix de l’électricité sur les marchés ont pourtant diminué, la facture...

Manifestations en Allemagne

Manifestations en Allemagne

Malgré le froid siberien, les agriculteurs allemands, suivis des chauffeurs-routiers, se lèvent contre les technocrates allemands et européens … quelle leçon de courage ! Plus de 380 points de blocage à notre porte... et rien dans les médias mainstream... Au lieu de...

Nomination de Gabriel ATTAL

Nomination de Gabriel ATTAL

La « start up nation » de #Macron montre encore son visage. Avec la nomination de #GabrielAttal, c’est la consécration de la start-up comme effet de mode, dans une fausse image de jeunesse et de modernité, propulsée par une flopée de sondages tous plus reluisants les...