Fermeture annoncée de Bridgestone à Béthune

12 Nov 2020 | A l'affiche, Résistons!

Les dirigeants de Bridgestone ont annoncé le 12 novembre la fermeture du site de Béthune.

En septembre, ils s’étaient engagés à proposer des solutions alternatives. Deux mois après, ils rejettent le plan de sauvetage proposé par l’Etat. Aucune parole ne vaut rien et l’Etat n’a plus prise sur rien. En 2007, Bridgestone a reçu 1,5 millions d’aides et de subventions des collectivités territoriales ! Aujourd’hui ce sont 863 salariés qui sont laissés à l’abandon.

Combien de temps allons-nous laisser cette mondialisation féroce imposer ses lois et regarder faire ? Il faut en finir avec cette dérèglementation du marché du travail et ce dumping social, vers toujours plus de rentabilité et de profits pour une extrême minorité.

Relocalisons notre production industrielle et agricole !

Battons-nous pour empêcher cette fermeture, pour trouver un repreneur et exiger le remboursement par Bridgestone des sommes versées.

D’autres actualités

Soutien de Jean Lassalle à Martine Wonner

Soutien de Jean Lassalle à Martine Wonner

Ci-dessous, la lettre que Jean Lassalle a écrite en soutien à Martine Wonner, convoquée devant la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins du Grand-Est. André Bercoff (Sud Radio) cite ce texte en préambule d'un entretien avec Martine Wonner.

Retour sur les rencontres Résistons

Retour sur les rencontres Résistons

Le mot de Jean Lassalle, Président de Résistons ! Chères Résistantes, Chers Résistants, Je remercie celles et ceux qui sont venus aux rencontres Résistons ! que j’ai souhaitées tenir les 6,7, 8 et 9 octobre derniers afin d’échanger posément ensemble. J’ai aussi...

Rencontres Résistons! du 6 au 9 octobre 2022

Rencontres Résistons! du 6 au 9 octobre 2022

Inscrivez- vous, dès maintenant, en précisant vos jours de présence à contact@resistons-france.fr Chers Compagnons, Chers Amis, J'ai quitté le 50 Bd Malesherbes ce jeudi midi avec Valérie Ducout qui me redescend sur Bordeaux. Nous étions là depuis ce lundi. Nous avons...