Suspension du vaccin AstraZeneca

15 Mar 2021 | A l'affiche, Résistons!

Que comprendre dans ce revirement soudain de l’exécutif ?

Le président Macron annonce ce lundi à 16h30 la suspension de l’AstraZeneca « jusqu’à demain, en attendant l’avis de l’Agence européenne du médicament (AEM) ».

Jeudi dernier, soit il y a trois jours, le Ministre de la Santé déclarait :«Il n’y a pas lieu de suspendre la vaccination AstraZeneca», s’appuyant sur les recommandations de l’Agence européenne du médicament (EMA). Vendredi, l’Agence nationale de sécurité du médicament recommandait la poursuite de la vaccination AstraZeneca en France. Hier encore le Premier ministre déclarait : « A ce stade, il faut avoir confiance dans ce vaccin et se faire vacciner. Je le dis de la façon la plus solennelle, sinon on aura des retards dans la vaccination, les Françaises et Français seront moins protégés et la crise sanitaire durera longtemps. »

Cette même Agence européenne rendra finalement son avis jeudi, au lieu de mardi précédemment annoncé par le Président Macron. La suspension devrait donc se prolonger jusqu’à jeudi … ?!

Le mal est fait. Une dizaine de pays européens l’avaient suspendu bien avant, à titre préventif, pendant que l’exécutif français continuaient à le défendre coûte que coûte.

Le mal est fait car cette décision jette l’opprobre sur les autorités sanitaires tant françaises qu’européennes.

En tant que député de la Nation, en tant que citoyen, comme beaucoup de mes sympathisants, j’exige clarté, transparence et vérité sur l’attentisme scandaleux et ce revirement soudain et ubuesque. Encore une fois, le gouvernement agit seul sans contrôle du Parlement, sans ternir compte des instances de contrôle d’autant plus essentielles dans ce contexte sanitaire. Il était d’abord enfermé par un Conseil scientifique, qu’il n’écoute finalement plus, puis par un Conseil de défense sanitaire qui fait l’alpha et l’oméga de la politique sanitaire française.

Rappelons que ce même gouvernement montrait du doigt les réticences de nos soignants, qui se posaient des questions soudainement devenues légitimes lorsqu’on leur imposait l’AstraZeneca. Ces mêmes soignants qui sont en première ligne et que l’on érigeait en « Héros nationaux » !

D’autres actualités

9ème samedi de manifestations contre le Pass sanitaire

9ème samedi de manifestations contre le Pass sanitaire

En ce 9eme samedi de mobilisation contre le Pass sanitaire, j’apporte de nouveau mon soutien total aux manifestants. Des sympathisants de notre mouvement Résistons! étaient présents à Paris, Metz, Toulouse et dans de nombreuses villes de France. Ils partagent la...

Jean Lassalle sur FR3 Nlle Aquitaine dimanche 12 septembre

Jean Lassalle sur FR3 Nlle Aquitaine dimanche 12 septembre

Chers amis, retrouvez moi ce dimanche de 11h à 12h sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, pour un débat dans l'émission #DimancheEnPolitique France 3 Nouvelle-Aquitaine :" Ils sont néo-aquitains et ils ont tous les trois annoncé leur candidature à l’élection Présidentielle...