Résistons!

 

     Jeudi 28 février notre président Jean Lassalle s’est rendu au SIA, le salon de l’agriculture de Paris. Toute la journée, son équipe et une délégation de 12 personnes, des membres de Résistons!, l’on accompagné à la rencontre des citoyennes et des citoyens.

     Nous avons vu des agriculteurs, des exposants, des visiteurs heureux de rencontrer Monsieur Lassalle, heureux de prendre du temps avec lui, de débattre sur différents sujets, de lui confier leurs joies et leurs peines. Durant toute la journée, un nombre incroyable de personnes l’a interpellé lors de son passage, le sollicitant pour une photo ou une aide, pour lui faire goûter des produits des différents territoires ou lui présenter un de leurs animaux.

     Et pourtant, rien de tout cela n’a été transcrit dans les médias.

 

 

     Ceux-ci étaient certes présents, et en grande pompe, car aucun d’entre eux n’a voulu rater le passage de la présidente du RN…Mais mis à parts quelque rares courageux, la plus part des journalistes a soigneusement évité de donner la parole à Jean Lassalle.

     Malgré tout, nous avons réussi à rendre compte de cette visite, faisant fi des médias les plus en vu. Toute la journée, les réseaux sociaux ont relayé les visites, les rencontres, les entretiens, les étreintes. Ils ont permis de rendre compte de la réalité du terrain. Plus de 700 000 personnes ont été touchées par les différentes publications. Sans compter les nombreuses photos publiées par les visiteurs.

     Sans média, nous avons réussi à communiquer avec tous ceux qui le souhaitaient, à les informer, à leur montrer ce qu’il se passe vraiment.

     Malheureusement, ce type de communication exclue tout de même des femmes et des hommes, désireux de connaître les informations de leurs pays, facilement, simplement, dans la presse, à la télévision, à la radio…Elle exclue tout ceux ayant encore l’amour du journal papier et du journal télévisée quotidien. Tout le monde ne peut se permettre, matériellement, de suivre l’actualité sur les réseaux sociaux qui ne doivent être que des amplificateurs et non pas des canaux principaux d’information.

     Mais bien plus que la forme, c’est le fond qui n’a pas été transmis. Qui a parlé des réalités auxquelles sont confrontées les agriculteurs ? Avec Résistons!, aux côtés de Jean Lassalle nous nous battons pour que la cause des campagnes devienne une grande cause nationale. Nous nous battons pour alerter sur le déclin des campagnes françaises, le taux vertigineux des suicides et de manière générale de toutes les difficultés qu’ont les agriculteurs à transmettre leur patrimoine…Nous nous battons pour l’égalité des chances sur l’ensemble du territoire.