Projet de Loi Castex : non à la dictature sanitaire !

23 Déc 2020 | A l'affiche, Résistons!

Un projet de loi déposé, par le Premier ministre Jean Castex, lundi 21 décembre en procédure accélérée, souhaite instituer « un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires » qui dépasse largement la gravité des trois textes précédents. Suite aux critiques, ce 23 décembre le projet de loi est « reporté » mais non pas « retiré » …

Pour accélérer et durcir l’actuel état d’urgence sanitaire les mesures suivantes sont annoncées : la permission de déroger au secret médical en créant des fichiers, les réquisitions de personnes, biens et services, le contrôle des prix et les mesures visant à prévenir la propagation d’une infection, le placement et le maintien en isolement des personnes « contaminées » ou « susceptibles d’être affectées ou contaminées ».

Mais le plus grave concerne la vaccination dont Emmanuel Macron avait pourtant assuré son caractère « non-obligatoire ». Jean Castex affiche la couleur et ne souhaite rien de moins que la mise en place d’un passeport sanitaire : « subordonner (…) les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transport ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités (…) à l’administration d’un vaccin ou d’un traitement curatif ».

La dérive institutionnelle ne s’arrête pas là ! L’état de crise sanitaire tel qu’il est exposé dans le projet de loi se passe de tout accord préalable du Parlement, à l’inverse de l’état d’urgence sanitaire dont la prorogation exige un vote.

Ce projet de loi est une véritable atteinte à nos libertés. Nous devons nous lever d’un seul tenant et faire barrage à ce qui s’apparente de plus en plus à une « dictature » !!

D’autres actualités

Chers amis, Je partage avec vous cet article du Parisien qui a sondé une partie des députés sur leur propre vaccination. En voici l’extrait concernant ma position : "Sur tous les bancs, on s'interroge : est-il opportun de mettre en avant sa vaccination ? « On doit...

A propos des Maisons France Services

A propos des Maisons France Services

Dans le cadre de la semaine de contrôle à l’Assemblée nationale, retrouvez ma question, au non du Groupe parlementaire Libertés et Territoires, à Madame la ministre Jacqueline Gourault sur la constitution du réseau des Maisons France Services. L’Etat abandonne depuis...