Depuis ce lundi à l’Assemblée nationale la loi sur la bioéthique, prétendument prioritaire, passe en force et sera votée en catimini au beau milieu de l’été.

Le sujet « l’enfant à naître » tant important et délicat mériterait pour le moins, une discussion plus approfondie, un débat serein et une participation plus large.

Comment avons-nous pu en arriver là ?
Est-ce que nous ne serions pas devant une France fragmentée ?
J’ai le sentiment que tout ce que nous pouvons faire pour creuser le fossé, nous le faisons.

Quel mépris pour ces enfants à naître!

Si l’on aborde la PMA au nom de l’égalité, elle devient inséparable de la GPA.
Est-ce que cela ne risque pas de nous conduire vers la marchandisation du corps humain et particulièrement celui de la femme?

Alors que la France est plongée dans la crise sanitaire et ses conséquences humaines et économiques dramatiques, Emmanuel Macron décide de diviser au lieu de rassembler et rassurer.

D’autres actualités

Halte aux mutilations de chevaux

Halte aux mutilations de chevaux

Les mutilations de chevaux qui se multiplient ces derniers jours sont des actes insoutenables. Je souhaite exprimer ma totale solidarité et mon soutien aux propriétaires de chevaux victimes de ces actes ignobles.J’espère que l’Etat et les services d’enquête mettront...

Dédicace de mon livre à Saint-Martin-de-Ré

Dédicace de mon livre à Saint-Martin-de-Ré

Merci à toutes celles et ceux qui sont venus à ma rencontre à Saint-Martin-de-Ré pour la dédicace de mon livre Aurore ou crépuscule Résistons!Ces moments sont toujours l'occasion de riches échanges avec mes concitoyens.Et un grand merci aux libraires du Grand...