Jean LASSALLE

Député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques

Président du mouvement Résistons!

 

Communiqué de presse – 12 septembre 2019

 

Je salue la courageuse et clairvoyante tribune de plus de 460 journalistes du Monde « pour défendre la « liberté éditoriale » de la rédaction », publiée au cœur d’une double page spectaculaire intitulée « A nos lecteurs ». Le grand quotidien du soir (édition du mercredi 11 septembre) s’interroge enfin sur son devenir et son indépendance.

La réflexion un tantinet touffue du journal démontre, malgré le schéma à l’appui, que 75 % de son capital est détenu par Mathieu Pigasse et Daniel Kretinsky, Xavier Niel, Maddison Cox et le groupe de presse Prisa. Seuls 25 %, dont on a un peu de mal à comprendre la réalité, restent la propriété du « pôle d’indépendance ».

Dans ce contexte, la réflexion du Monde et de ses journalistes semble bienvenue.
Mais n’est-il pas un peu tard ? J’ai eu l’occasion de relever depuis quelques mois sur Le Monde quelques satisfécits appuyés à l’intention de Monsieur Niel, par exemple, dont nul n’ignore les activités. Je les percevais douloureusement comme autant de signaux faibles d’une préoccupation qui ne disait pas son nom.

Je leur apporte mon soutien sans réserve car il s’agit du journal de référence en matière d’indépendance en France et dans le monde. A quand la même réflexion chez leurs confrères ? N’est-ce pas de la liberté de l’information dont il s’agit, en France, pays de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, du peuple souverain !