Jean LASSALLE
Député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques
Président du mouvement Résistons!

Nouveau scandale démocratique !

La circulaire Castaner 1 supprimait l’identification des nuances politiques pour les communes de moins de 9 000 habitants, en vue des municipales à venir. 96 % des communes, représentant plus de 50 % du corps électoral, n’étaient pas prises en compte, biaisant de fait les résultats électoraux.

Cette circulaire a été retoquée par le Conseil d’Etat ! Elle n’a pas empêché une deuxième manœuvre politicienne. La circulaire Castaner 2 fixe dorénavant ce seuil à 3 500 habitants. A présent 91,2 % des communes sont ignorées. Tout le monde crie victoire … mais de quelle victoire parlons-nous ? Des 32 251 communes dont le résultat électoral n’intéresse plus personne ? S’agit-il de celles qui vont disparaître physiquement après avoir disparu statistiquement et politiquement ? Cette disposition traduit-elle la volonté d’en finir avec la France des territoires, réduisant à 3 106 communes celles qui ont le droit de survivre.

Alors quel sens donner aux « nuances politiques » laissées à la discrétion du Préfet ?

Oui un certain nombre de candidats se réclament « sans étiquette » ! C’est leur honneur.

Oui les élections municipales ont pour objectif suprême d’élire les meilleurs gestionnaires possibles dans sa commune. Mais l’influence des partis politiques est-elle si grande aujourd’hui pour qu’il faille tout lui sacrifier ?

Cette nouvelle escroquerie démocratique tend surtout à réduire au silence plus de 90 % de nos communes et de leurs habitants.

La justification officielle tellement détournée ne serait-elle pas de dissimuler le manque d’implantation locale de LREM dans l’ensemble de ces territoires ? Pour camoufler et anticiper leur retentissant échec électoral …

Honte à ceux qui se sont crus autorisés à mutiler la France et à ceux qui les soutiennent dans ce funeste destin. La France nous confie le soin de la gérer. Elle ne nous a jamais octroyé le droit divin d’en disposer.