rapport de la marche

PUBLICATIONS

Consulter le rapport de Jean Lassalle, après 8 mois de marche et plus de 6000 kilomètres à la rencontre des français en 2013.

Télécharger le rapport : La Marche de J. Lassalle

Publications 2017, dans toutes les bonnes librairies :

Le mot de l’éditeur :

Retaper la France, voici en trois mots le programme de Jean Lassalle. Comment propose-t-il de s’y prendre ? D’abord et avant tout en rassemblant tous les Français parce qu’il n’appartient à aucune coterie, aucun parti politique, aucun lobby, parce qu’il est un non-aligné comme ceux qui rédigèrent le programme du Conseil national de la Résistance. L’action qu’il propose vise à restaurer la démocratie à tous les échelons des institutions en prenant appui sur les 36 000 communes qui insufflent la vie au pays, tout en menant une lutte sans merci contre la spéculation financière.

La seule différence entre l’élection présidentielle de 2017 et celles de 2007 et 2012 sera la candidature de Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques, porte-parole des laissés-pour-compte de la République. Il a prouvé, par sa grève de la faim, ses interventions retentissantes à l’Assemblée nationale et sa marche hexagonale de 5 000 km à pied, l’authenticité de son engagement. Programme inédit pour la France, Un Berger à l’Élysée réunit un ensemble de propositions que seule permet à Jean Lassalle son indépendance d’esprit et de comportement vis-à-vis de la totalité de la classe politique. Événement politique lourd de conséquences, Jean Lassalle y entérine son départ du MODEM, un éloignement qui lui donne une totale liberté de pensée.
Déçu par la tiédeur du centrisme, consterné par l’impuissance des gouvernements successifs, Jean Lassalle propose une révolution pacifique. Il expose un programme visant à chambarder la France de fond en combles par : – une refonte des institutions (nouvelle loi électorale, nouvelle décentralisation, nouvelle laïcité…) ; – une restructuration de l’économie (rapatriement des capitaux réfugiés dans les paradis fiscaux, refus des oukases bruxellois, refus de l’ultralibéral projet de marché transatlantique TAFTA…); – une réorientation géopolitique (alliance structurelle avec l’Afrique comme solution à l’émigration par un projet d’aide à son réveil économique et social en réorientant la présence militaire française en une aide à un développement croisé avec celui de la France et de l’Europe…) ; – un engagement pour une écologie véritable, qui ne serait plus liées aux grandes multinationales… Refusant aussi fermement l’autosatisfaction du gouvernement en place que la fièvre sécuritaire, Jean Lassalle choisit un positionnement politique original qui répond à la demande par le peuple d’un renouvellement décisif d’une classe politique sclérosée. Par sa verve, son franc-parler et son lyrisme, Jean Lassalle peut réenchanter le langage politique. Son livre propose un message d’espoir pour les électeurs qui désespèrent. C’est un réquisitoire impitoyable contre la perversion de l’action politique provoquée par le capitalisme, qui dérangera d’autant plus que Jean Lassalle bénéficie, dans les provinces françaises qu’il a visitées, d’une popularité volontairement ignorée par certains médias.